Dossier 1. Repères pour comprendre la rénovation

1.    Repères pour comprendre la rénovation

L’élaboration du diplôme a suivi la démarche classique de travail des commissions professionnelles consultatives ainsi que, pour sa rédaction, le modèle en vigueur pour les diplômes professionnels de l’éducation nationale, avec notamment l’introduction des blocs de compétences.

1.       Pourquoi cette rénovation ?

Un long travail de près d’un an a porté sur l’étude de l’opportunité de créer un diplôme de niveau V du nouveau cadre européen (ex niveau III) dans la filière commerciale qui reprenne les qualités reconnues à l’ancien BTS NRC tout en traçant des perspectives d’évolution des métiers notamment vers la digitalisation de la relation client. Les résultats de cette étude et les objectifs de la rénovation figurent dans la note d’opportunité qui a été validée en CPC et téléchargeable ici : http://www.crcm-tl.fr/index.php/diplomes/transport-et-logistique/cap-vendeur-magasinier/ressources/bts-1/bts-ndrc/bts-ndrc-documents-officiels/3903--524)

#métiers,#digitalisation,#communication,#evolutionscommerciales,#relationclient

2.       Quels sont les enjeux de cette rénovation ?

On assiste à une profonde transformation de la fonction commerciale et des métiers commerciaux qui se traduit par :

  • la relation client (RC) qui reste un cadre toujours pertinent mais qui se complexifie avec notamment la montée en puissance de la RC à distance ;
  • l’acte de vente  qui se transforme profondément avec des ruptures de l’unité de lieu, de temps, d’interlocuteur conjuguées à l’exercice professionnel au sein de réseaux toujours plus prégnants ;
  • un effacement des frontières entre vente sédentaire et vente itinérante toujours plus poreuses ;
  • des démarches ou processus commerciaux qui sont à reconsidérer ;
  • la digitalisation et l’apparition de nouveaux métiers commerciaux liés au web ;
  • le maintien de compétences commerciales traditionnelles conjuguées à de nouvelles compétences dont celles liées à l’écriture commerciale.

Ce sont donc bien des fondamentaux qui sont interrogés en même temps que des métiers nouveaux apparaissent.

#vente,#digitalisation,#commercialweb,#comptencescommerciales,#nouveauxmétiers

3.       Quels changements sont attendus par rapport au BTS NDRC ?

Le BTS NDRC a l’ambition de conduire les titulaires à occuper tous les postes prenant en charge activement la relation client sous toutes ses formes, à distance et dans une perspective de digitalisation généralisée des activités commerciales.

Si le BTS NRC constituait un diplôme reconnu et installé, il n’en demeure pas moins vrai qu’il devait évoluer essentiellement au niveau professionnel tout en bénéficiant d’un « toilettage » pédagogique.

Il ressort qu’au niveau professionnel, sont attendues des évolutions conduisant à :

  • affirmer plus encore le caractère transversal et généraliste du diplôme. Plus aucun secteur n’est désormais à exclure du champ des expériences commerciales et toutes sont à valoriser dans les formations et en certification !
  • mettre davantage l’accent sur l’activité commerciale au sein de réseaux ;
  • répondre aux besoins nouveaux d’emplois liés à la digitalisation des activités ;
  • conserver des enseignements de management commercial, même s’il apparaît moins évident aujourd’hui que le niveau BTS conduise systématiquement à des fonctions d’encadrement d’équipes de vente (en tout cas cela est très variable selon les secteurs et les structures) ;
  • rediscuter la notion de « projet commercial» qui n’apparaît pas suffisamment structurante au niveau des activités commerciales pour en constituer un objet central de certification.

À côté de ces évolutions, d’autres plus formelles concernent la nouvelle écriture du diplôme en blocs de compétences, les modalités de certification, la place des enseignements généraux dans la professionnalisation avec notamment l’intégration d’un nouveau bloc de culture économique, juridique et managériale.

#formationgénéraliste,#toutsecteur,#competencestransversales,#managementoperationnel,#blocsdecompetences,#CEJM

4.       Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Le choix du nom est fondé sur la double préoccupation de conserver à la fois l’ancrage dans le BTS NRC et la volonté de montrer l’orientation très digitale du nouveau diplôme. Ce qui constitue à n’en pas douter un élément supplémentaire d’attractivité.

#relationclient,#digital,#négociation,#numerique,#attractivité,#atoutsprofessionnels

5.       Comment comprendre le référentiel ?

Pour une meilleure lisibilité, le référentiel des activités professionnelles (RAP) s’articule étroitement avec le référentiel de certification. Autrement dit à chaque pôle d’activités définissant le métier correspond un bloc de compétences et une épreuve spécifique d’examen. De même, pour rester concret a-t-il été choisi de retenir un nombre limité de compétences associées à chacune des activités et tâches.

#pôles,#blocs,#epreuves,#lisibilite,#correspondances